PeriurbanWasteEng  : Déchets agricoles et alimentaires sur un territoire périurbain : comment les transformer & pour quelle diversité d’usages ?

Consortium PeriurbanWasteEng (2020)

PeriurbanWasteEng : Déchets agricoles et alimentaires sur un territoire périurbain : comment les transformer & pour quelle diversité d’usages ?

Notre consortium souhaite investiguer l’ingénierie des déchets agricoles et alimentaires dans une logique de circularité des flux à l’échelle d’une grande aire urbaine, incluant plateau de Saclay et plaine de Versailles. Nous souhaitons explorer la question de façon interdisciplinaire, en incluant 7 unités de 4 départements INRAE.

Enjeux

PeriurbanWasteEng

Les systèmes alimentaires (production agricole, transport, stockage, transformation, distribution, achat, consommation) génèrent des déchets à chaque étape et de manière différenciée selon les situations et les territoires, impliquant des acteurs différents : agriculteurs, professionnels de la transformation, associations, ménages, restaurateurs, et in fine les mangeurs (Guilbert et al. 2015). Ces déchets peuvent être par exemple des pertes aux champs ou pendant la transformation, des effluents des industries agroalimentaires ou encore issus du gaspillage chez le consommateur (pouvant représenter jusqu’à 1/3 des déchets générés par le gaspillage (ADEME 2019). Ces déchets ont des impacts économiques et environnementaux qui pourraient être limités, voire évités. Toute la chaîne est impactée car les infrastructures publiques ou privées, la production agricole, le transport et la logistique, les transformations, la traçabilité,  etc.,  sont  dimensionnés  en  conséquence, incluant la collecte et le traitement des déchets agricoles et alimentaires. L’empreinte carbone correspondante est estimée à plus de 3 milliards de tonnes équivalent CO2 par an soit 6,7% de l’ensemble des émissions mondiales de gaz à effet de serre (Guilbert et al. 2016). La réduction des déchets apparaît donc comme un enjeu clé pour la sécurité alimentaire mondiale et la transition des systèmes alimentaires vers plus de durabilité.

Ambition

La réduction des déchets peut s’envisager « à la source », en limitant les pertes et gaspillages, mais aussi dans une logique de circularité des flux, en favorisant l’utilisation de certains déchets comme matières premières pour d’autres usages (Ehrenfeld & Gertler, 2009). Ainsi ce consortium souhaite investiguer la question de l’ingénierie des déchets en appliquant la logique de circularité des flux. La maille territoriale semble être une échelle pertinente pour conduire un tel travail, avec un périmètre d’action délimité (ADEME et al. 2020). Nous proposons donc de  délimiter ce projet autour du territoire du plateau de Saclay et de la plaine de Versailles. Ces 2 territoires ont l’habitude de travailler ensemble, ils sont reliés par la position centrale de l’agglomération de Versailles et présentent des caractéristiques communes (une zone agricole protégée « cernée » par la ville, des systèmes agricoles assez proches). Par ailleurs, le territoire du plateau de Saclay est en urbanisation croissante, la transformation de ce territoire est une opportunité pour explorer des pistes d’innovation à développer. Ces territoires sont en proximité des unités impliquées et sur lesquels certaines ont déjà entrepris des actions de recherche. Ainsi, la question de recherche principale que nous souhaitons traiter est : Vers une ingénierie des déchets agricoles et alimentaires sur un territoire périurbain à urbanisation croissante: comment les transformer (ou pas) pour quelle diversité d’usages ?

Objectifs

Répondre à une telle problématique suppose de poser un diagnostic de la situation actuelle et de comprendre les attentes des acteurs et des consommateurs. Sur cette base nous allons chercher à explorer les potentialités combinant à la fois une meilleure valorisation des déchets (idée de valorisation en cascade et pas uniquement sur les solutions classiques à faible valeur ajoutée) et une réduction des volumes de déchets (donc des impacts associés). En ce sens, il s’agit de promouvoir des business models performants économiquement et au plan écologique, tout en tenant compte de l’organisation du système (acteurs, institutions, processus, relations entre les différentes composantes du système, étendue du système, ses limites et interactions avec l’extérieur).

  1. Œ Construire une vision partagée de l’organisation actuelle de la gestion des déchets et des enjeux territoriaux associés. Pour cela, un stage et des séminaires d’échange permettront de faire
    • un état des lieux des données disponibles (via des projets existants, les acteurs de terrain….) nous renseignant sur la typologie des déchets agricoles et alimentaires, leur localisation et usages sur le territoire du plateau de Saclay et de la plaine de Versailles ;
    • une synthèse de ces données pour quantifier les flux et appréhender l’organisation actuelle des systèmes et les enjeux territoriaux associés ;
    • un bilan des attentes des acteurs, dont les consommateurs, sur la problématique de gestion des déchets.
  2. Définir des questions de recherches interdisciplinaires communes en réponse à ces enjeux, débouchant sur le montage de projets collaboratifs. Pour cela, nous avons prévu d’organiser des ateliers de conception innovante basés sur la méthodologie KCP, qui a déjà fait ses preuves pour aider à faire émerger des questions de recherche interdisciplinaires originales.

 

Contacts - Coordination :

Acteurs du projet

Structures INRAE

Département TRANSFORM

UMR SayFood

Procédés et bioprocédés de transformation (aliments / bioproduits) - Ecoconception / Génie des procédés – reterritorialisation des transformations alimentaires
Ecoconception / Ingénierie sensorielle, sciences des consommateurs, gaspillage alimentaire / Sciences de gestion

UR PROSE

Biotechnologies environnementales, gestion et valorisation déchets

Département ACT

UMR SADAPT

Gouvernance territoriale de l’économie circulaire / Socio-économie de l’environnement / Sociologie du droit / Métabolisme urbain, analyse des flux matière, diagnostic déchets alimentaires

UMR LISIS

Scénarisation des usages

Département ECOSOCIO

UMR ALISS

Sciences de gestion (modèles de régulation, action publique, attentes conso / acteurs, prospective)

Département AGROECOSYSTEM

UMR Agronomie

Agronomie, Innovations couplées

UMR ECOSYS

Agronomie, sciences du sol, effets du retour au sol des Produits Résiduaires Organiques (parcelle et territoire)

Antenne de Nouzilly

Sélection génétique de l’insecte

Date de modification : 14 novembre 2023 | Date de création : 06 juillet 2021 | Rédaction : Com