Better - Bioéconomie pour les territoires urbains

Projets exploratoires

Projets exploratoires

Dans ce dossier

BETTER © Freepik
Considérer les différents besoins du territoire, des différentes fonctions attendues du système de bioraffinage par les acteurs (parties prenantes et intéressées) en amont de sa conception, prendre en compte les nécessités de flexibilité et de modularité, développer la capacité des systèmes de bioraffinage à s’adapter à des (r)évolutions potentielles, voire à se transformer.
TEVALU
Ce projet exploratoire a pour ambition d’étudier la valorisation territoriale de l’urine pour une utilisation agricole et d'évaluer les impacts sur les services d'assainissement de la mise en place d'une telle filière. La séparation des urines présente un réel intérêt pour augmenter la circularité des nutriments notamment de l’azote et du phosphore puisqu’elle contient 86 % de l’azote excrétée par personne et 60 % du phosphore.
Dans une étude menée par l’ADEME sur le gaspillage alimentaire en restauration collective en France, il est rapporté que pour un restaurant servant 500 convives en moyenne 200 jours sur une année, le gaspillage représente entre 15 et 20 tonnes, soit en termes de budget, entre 30 000 et 40 000 euros de produits jetés. NEWLINK réunit des compétences de divers champs disciplinaires afin d'optimiser la lutte contre le gaspillage alimentaire dans la restauration collective.
L’objectif du projet Edifice consiste à développer une méthode et des outils pour l’analyse de scénarios « What if », qui permettraient de répondre à la question : « Et si cette biomasse était traitée dans ce type de bioraffinerie, quelles seraient les conséquences sur la durabilité du territoire ? »
Certaines espèces d’insectes comme la mouche soldat noire (<i>Hermetia illucens</i>, communément appelée BSF pour black soldier fly) ont la capacité de croître sur des substrats organiques très variés pouvant aller du co-produit « noble » (son de blé) à des déchets comme le lisier de porc. Cette capacité est aujourd’hui envisagée comme un moyen écologique de recycler certains biodéchets et de valorises les co-produits au travers de différentes filières.
CARIBOU réunit à la fois des sciences SHS et de l’évaluation environnementale et des technologues pour accompagner le développement des filières de valorisation de résidus de pain en ville.
Une vision systémique des maillons de la chaîne de production - consommation - excreta/déchets offre une base de réflexion et de discussion sur les leviers pertinents pour la transformation socio-écologique des villes et des territoires
Créer un catalogue de métadonnées permettant de cartographier et de qualifier les bases de données existantes qui permettent de mesurer l’évolution des flux et des stocks de bioressources en ville.

Date de modification : 21 mai 2024 | Date de création : 02 juillet 2021 | Rédaction : Com